Vers le haut
02 33 05 68 76

Coût d’un appel local

Photographie des jardiniers amateurs de Normandie

thematiques 21 octobre 2013
Photographie des jardiniers amateurs de Normandie

 

Résultats de l’enquête réalisée par l’UFC Que choisir de Basse et Haute Normandie en 2012

 

Pourquoi cette enquête ?

17 millions de jardiniers amateurs en France : 5 300 000 en Normandie

5 300 tonnes de pesticides utilisés en 2010 : 8,6% utilisés par les jardiniers amateurs de Normandie

Cible du plan Écophyto 2018 pour les zones non agricoles.

Des résultats encourageants

Les jardiniers amateurs font globalement preuve de discernement dans l’utilisation de produits phytosanitaires; Ils utilisent, le plus souvent, du désherbant ou de l’anti-limaces

78% des jardiniers utilisent au plus un seul type de produit

Ils prennent de préférence conseil en face à face, que ce soit pour leurs achats que pour les pratiques alternatives. Pour ces dernières, les médias classiques ou internet ont une place plus importante ;

Ils sont conscients du risque lié à l’utilisation de pesticides et c’est l’environnement qui, selon eux, court le plus souvent ce risque ;

80% considèrent que le risque porte sur l’environnement

28% considèrent que le risque est «global »

Ils font une utilisation responsable des produits en respectant les « bonnes pratiques » dans de nombreux domaines à l’exception notable du rinçage du matériel et du dépôt des produits inutilisés à la déchèterie ;

Les « bonnes pratiques » sont généralement respectées à 80%

Mais pour 39%, l’eau du rinçage du matériel est évacuée au tout à l’égout  et 52% ne rapportent pas les produits inutilisés à la déchèterie

Ils sont ouverts aux pratiques alternatives : 91% des jardiniers utilisent des méthodes alternatives.

42% de ceux qui n’utilisent que des produits chimiques seraient prêts à apprendre  et 56% s’y mettraient si les résultats étaient équivalents.

D’autres enseignements

La mauvaise image et la méfiance suscitée par les pesticides sont des freins à leur utilisation

Ceux qui n’utilisent aucun produit de traitement privilégient le terme de «pesticide »  et sont également les plus méfiants par rapport à ces produits

Les jardiniers amateurs se protègent moins bien en intérieur et avec les insecticides

Les insecticides sont utilisés plus souvent sur les balcons et intérieurs (55%)  et les anti-limaces dans les jardins potagers (72%).

41% des personnes qui utilisent les produits en balcons et intérieurs ne se protègent jamais

Les utilisateurs d’insecticides se comportent souvent moins bien que les autres

Ils ont tendance à augmenter les doses pour améliorer l’efficacité des produits, à ne pas prendre de précautions à proximité des point d’eau  et à ne pas ramener les produits inutilisés à la déchèterie.

 Les jeunes se comportent plutôt moins bien que les autres vis-à-vis des pesticides

Les jeunes ont tendance à ne pas respecter les préconisations d’usage,  à fumer, boire ou manger pendant l’utilisation des produits,  à ne pas éloigner les proches ou les animaux pendant le traitement,

à ne pas tenir compte des conditions météo  et à ne pas ramener les produits non utilisés à la déchèterie.

Les anciens se comportent plutôt mieux que les autres normands

Les anciens ont tendance à mieux respecter les préconisations d’usage,  à ne pas fumer, boire ou manger pendant l’utilisation des produits,  à éloigner les proches ou les animaux pendant le traitement,

et à tenir compte des conditions météo

Les femmes et les hommes ont chacun leurs bons et mauvais comportements

Les hommes ramènent plus les produits à la déchèterie  mais respectent moins les doses et les préconisations

Les femmes sont plus respectueuses des doses et des préconisations mais elles rincent plus souvent le matériel dans les éviers

Les Eurois ont un meilleur comportement que les autres.  Les habitants de l’Eure ont tendance à porter plus systématiquement des protections à moins rincer leur matériel dans les éviers  se laver après l’utilisation des produits

 

Les préconisations

Poursuivre les études toxicologiques et épidémiologiques et en faire publicité

Proposer des démonstrations de pratiques alternatives

Mieux organiser la promotion des techniques de rotation et d’association de plantes

Promouvoir le lâcher d’auxiliaires

Faire prendre conscience du risque que représentent les produits de traitement

Promouvoir l’utilisation des déchèteries

Sensibiliser les utilisateurs à la protection personnelle et de leur « chez soi »

Faire du CERTIPHYTO une obligation pour vendre les produits phytosanitaires

Engager une réflexion sur les modalités et les canaux de distribution des pesticides.

Communiquer sur le terme de pesticide

En cliquant sur le lien suivant, vous trouverez le dépliant édité par les UFC de Normandie DepliantJardin2013_Der

 

← Enquête chez les opticiens de la Manche Création d’une action de groupe →

UFC Que Choisir Manche

UFC Que Choisir Manche

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite