Santé

Notre dossier médical nous concerne – Nous avons le droit d’y accéder

Les patients ont des droits, notamment celui d’accéder à leur dossier sur simple demande. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) vient de le rappeler en sanctionnant un cabinet dentaire (amende de 10 000 €) qui, non seulement ignorait la demande d’un ancien patient, et de plus montrait un manque total de coopération ne répondant pas à la mise en demeure officielle,.

C’est ce que rappelle Anne-Sophie Stamane journaliste à Que Choisir.

La CNIL dit recevoir chaque année « un nombre significatif de plaintes concernant le droit d’accès à un dossier médical. Près de la moitié des demandes concernent des médecins libéraux. »

Le droit d’accès au dossier médical n’est pas une nouveauté. La loi Kouchner qui l’institue date du 4 mars 2002. Les professionnels de santé y étaient farouchement opposés à une telle évolution, mais il ont eu le temps pour s’adapter à l’exercice.

L’article L. 1111-7 du code de la santé publique est la référence pour appuyer une demande écrite au professionnel de santé ou à l’hôpital (en recommandé avec avis de réception bien sûr). La réponse doit être donnée sous huit jours, sauf si les actes concernés datent de plus de 5 ans ; dans ce cas, le délai passe à deux mois. Il faut préciser si on préfère venir consulter le dossier sur place, ou se faire envoyer des copies par courrier, ce qui autorise le médecin à facturer des frais de copie et d’expédition. Dans l’hypothèse où la demande est refusée ou ignorée, un signalement à la Cnil s’impose.

Articles relatifs

Conférence : alimentation, quels repères ? le 1er avril 2016

Ufc Que Choisir de la Manche

Lutte contre les déserts médicaux

Ufc Que Choisir de la Manche

Enquête chez les opticiens de la Manche

Ufc Que Choisir de la Manche

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +